Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2011

16 septembre - Soirée projection à la Providence

super 8,regard indépendant,la providence

C'est la rentrée ! Regard Indépendant en partenariat avec la Semeuse propose une soirée courts-métrages en trois séquences – Projection à la Providence

 

Vendredi 16 septembre 2011 à 20h00

Centre Culturel de la Providence, en plein air (si le temps le permet)

(8 bis rue Saint Augustin) - Vieux Nice

PAF : 3 € avec 1 consommation

 

L'association Regard Indépendant est heureuse de répondre à l'invitation de la Semeuse pour une nouvelle programmation de courts métrages dans le bel espace de la Providence, le vendredi 16 septembre. En plein air si le temps le permet, sous les voûtes s'il est inclément.

Nous vous proposons trois séquences entrecoupées de pauses autour d'un verre. Une partie de création régionale avec les nouveaux films de nos amis Jérôme Panaget et Philippe Frey, comme un avant-goût des Rencontres qui se tiendront du 17 au 20 novembre. Une sélection très variée des courts métrages en super 8 « tourné-monté » de nos amis anglais des Straight 8 (projection numérique). Et pour finir, venu tout droit du festival d'Annecy, deux petits bijoux d'animation nordique, plutôt pour les adultes et les amateurs de fantastique.

Programme

 

20 h 30 Séquence locale


Quel hommes es-tu? James / France / 2011 / Un film de Jérôme Panaget / 9 min. 30 / Avec Yann Lerat, Jean Vincentelli, Céline Tavares et Virginie Pulinck.
Un homme seul, plusieurs vies. Les différentes personnalités qu'un homme est capable de prendre pour assouvir sa soif de vengeance et exorciser ses fantômes tout au long d'une journée.

Femmes vampires, épisode 1 / France / 2011 / Un film de Philippe Frey / 6 min. 20 / Avec Alexandra Charriére, Sophie Sergio, Florence Maréchal, Célia Millat, Marie-Hélène Ettori, Mélissa Jaf, Stéphanie Thiesson et Cannelle.

Lors d'un basculement dans la  Quatrième Dimension, une secrétaire rencontre une chef des vampires et ses assistantes...

En présence des réalisateurs. Présentation et débat.

Pause



21 h 00 Séquence super 8

Comme chaque année, l'équipe de Regard Indépendant est heureuse de vous présenter les programmes de nos amis anglais des Straight8. Super 8 en tourné-monté (un film de trois minutes, pas de montage) diffusés ici en version numériques après la première mondiale au à Cannes en juin.

Vous découvrirez pour l'occasion une dizaine des meilleurs films du cru 2011. Inventifs, musicaux, colorés, noir et blancs, excitants. Une idée libre du cinéma.

Pause

 

21 h 40 Séquence animation

Animals for animals (Eläimiä eläimille) / Finlande / 2011 / Un film de Tatu Pohjavirta et Mark Ståhle / 10 min. / Production: Film-co-operative Camera Cagliostro.

Une jeune vendeuse dans une animalerie, fragile, tombe amoureuse d'un rude travailleur de force. Leurs différences physiques posent quelques problèmes.

Animation classique et gags pour adultes de la part de l'équipe qui nous avait offert Elukka (Animal) présenté l'an dernier.

Sudd (Out of erasers) / Suède, Danemark / 2011 / Un film de Erik Rosenlund / 15 min. / Production Daemon films et Happy Flyfish.

Quand le monde change et qu'on est le dernier à s'en rendre compte...

Un film d'animation présenté à Annecy cette année et qui mêle dessin sur papier, animation d'objets, pixilation, rotoscopie, vues réelles, ordinateur 2D/3D et photographies.

 

Renseignements :

www.regardindependant.com

06 23 07 83 52

Visuel : Illys Poulpfiction

06/09/2011

Un festival c'est trop court en octobre

La 11ème édition d'Un festival c'est trop court, le festival du court métrage de Nice se tiendra du 18 au 23 octobre 2011 dans plusieurs salles de la ville : Cinéma Rialto, Cinéma Mercury, Auditorium du M.A.M.A.C, Auditorium de la bibliothèque Louis Nucéra, L'ÉCLAT / Villa Arson, La Station, le Port de Nice.

Attentif à la diversité et à l'évolution des nouvelles images, Un festival c'est trop court souhaite sensibiliser le public au processus de création cinématographique et révéler des jeunes talents européens. À travers une programmation d'environ 170 films, le festival propose chaque année aux niçois de plus en plus nombreux (7 000 spectateurs en 2010), des courts métrages venus de toute l'Europe, des œuvres singulières, novatrices, rares ou inédites.

Le festival de Nice a reçu pour l'édition 2011, 1400 films d'une trentaine de nationalités différentes. Les films sélectionnés seront répartis en 4 compétitions : la Compétition Européenne (sélection officielle), Courts d'Ici (sélection régionale), Courts d'Animation (sélection francophone), Expérience (sélection européenne).

Chaque année, le festival propose un panorama pour mettre en valeur la cinématographie d'un pays. L'Irlande sera à l'honneur en 2011 avec un focus et une Carte Blanche au festival de Cork, ainsi qu'un retour au pays du 10ème festival, la Pologne, avec une Carte Blanche au festival de Cracovie.

Afin d'offrir un tour d'horizon des techniques et des écritures contemporaines dans le secteur de l'animation, l'événement propose également : les Talents de l'Animation Européenne, une Carte Blanche au festival de Nancy (l'animation croate).

Pour rendre hommage à un des plus fins observateurs du court métrage en France, Roland Nguyen sera membre du Jury 2011. Succédant à Hélène Vayssières d'Arte en 2010, il présentera une sélection de courts métrages coup de cœur, les films « Robinson Crusoé », ceux qu'on emporterait sur une île déserte...

Après Arnaud Cathrine et Florent Marchet en tragi-comédie musical (2009), et JP Nataf en concert (2010), l'événement musical du festival 2011 sera le Concert Cinéphile. Une plongée en textes et en musique dans les films qui ont marqué l'imaginaire de cinéma d'un duo inédit : HOLDEN & HANNAH. À l'occasion de la venue à Nice d'Armelle Pioline (chanteuse de Holden) dans le jury 2011.

En 2010, Un festival c'est trop court inaugurait un nouvel espace de rencontres professionnelles, le Nice Short Meeting. Conçue comme une plateforme de création et d'échange avec débats, tables rondes, rencontres auteurs/producteurs, et concours de scénarios, cette journée professionnelle met en perspective les enjeux artistiques et économiques du court métrage. Le samedi 22 octobre, c'est au port de Nice que se tiendra la 2ème édition du Nice Short Meeting, en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de Nice.

Pour plus d'informations sur la programmation, téléchargez l'avant programme.

04/09/2011

9 septembre - Pater au Mercury

Pater_Affiche-liste.jpg

24/08/2011

10 septembre - Sur la route du cinéma (dans le Var)

Pour célébrer ses 20 ans d’existence, la Commission du Film du Var organise le samedi 10 septembre 2011 un itinéraire « Sur la Route du cinéma ».

Le parcours sillonnera une partie du département, sur les traces de décors réels et exclusifs de films cinéma réalisés dans le Var. Les participants (50 voitures maximum) sont des journalistes, membres d’institutions et de collectivités, cinéphiles, professionnels de l’industrie cinématographique et grand public.

Une façon aussi de relier le Cinéma et le Tourisme et de souligner l’importance de la mise en valeur d’un territoire par le biais du cinéma qui engendre, lors de chaque tournage, des retombées médiatiques et financières.

 

Le rôle de la Commission du Film du Var est de faire la promotion du Var auprès des professionnels de l’industrie cinématographique dans le but de faire venir les tournages et de faciliter la préparation des productions. Cela dans le but de générer des retombées et économiques et médiatiques et d’accroitre ainsi la notoriété du département du Var en France et à l’étranger. La Commission du Film du Var, pionnière des bureaux d’accueil de tournage en France est membre de Film France, membre fondateur de l’European Film Commission network (EuFCN) et membre du réseau Association of Film Commissioners International (A.F.C.I.). Ses principaux partenaires sont le Conseil général du Var, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, la région Provence Alpes Côte d’Azur, la ville de Saint-Tropez et les partenaires du Guide de production.

 

Présentation de l’itinéraire Parcours du Cinéma

« Sur la route du cinéma dans le Var »

Samedi 10 septembre 2011


Départ de Brignoles entre 9h00 et 11h00 – Provence Verte

La Gare de Brignoles, repérée par la Commission du Film du  Var, a séduit le réalisateur Daniel Auteuil pour filmer des séquences de « La Fille du Puisatier ». Dans le film, il s’agit de la gare de Salon de Provence, le Var a donc servi « de doublure de territoire ». La comédienne principale, suite au tournage a quitté la Provence Verte pour Hawaï pour son rôle dans « Le Pirate des Caraïbes  IV ».

 

1ère étape – Le Castellet village

Sur les traces du film préféré d’Orson Welles « La Femme du Boulanger » réalisé par Marcel Pagnol. En parlant de Raimu, il disait que c’était le plus grand acteur de tous les temps. Vous allez découvrir les lieux de tournages au détour des ruelles (La Boulangerie, Le Café « Le Cercle Républicain », la place de l’Eglise…). Le Castellet et ses environs, toujours très courtisés par les cinéastes, a reçu en 2010 « Les Tuche » d’Olivier Baroux et de nombreux films publicitaires.

 

2ème étape Sanary sur Mer

Ouverture exceptionnelle pour la première fois au public « d’un studio à ciel ouvert »,  la villa La Sanarytaine qui a reçu de nombreux tournages. De «  Naïs » avec Fernandel en 1945 à « Les Tuche » d’Olivier Baroux en octobre 2010, sortie nationale du film en juillet 2011, ce décor a également accueilli le film d’Isabelle Mergaux « Enfin Veuve » avec Michèle Laroque, qui a été un succès lors de sa sortie en 2006 avec plus de deux millions d’entrées.

 

3ème étape Villa Rocabella Le Pradet

Villa Belle Epoque de la Côte d’Azur, entièrement rénové par un grand décorateur. Elle a accueilli  de nombreux films, « La Femme et le Pantin » avec Roger Hanin (remake du célèbre film avec Brigitte Bardot), le long métrage « Le Mac » avec José Garcia, ainsi que de nombreux films publicitaires et récemment en mars 2011 une émission TV néerlandaise. Son jardin magnifique accède directement à la mer.

 

4éme étape et arrivée Gassin – Golfe de Saint-Tropez

Rencontre de Jardin sur le thème du Cinéma organisé par Derbez

Située au cœur du Golfe de Saint-Tropez, lieu mythique de nombreux tournages dans l’histoire du cinéma français. Les tournages sont toujours d’actualité, en mars 2011, Claude Rich était de retour, avec Franck Dubosc, dans un long-métrage « 10 jours en or » dont la sortie est prévue en décembre 2011. Gérard Oury a tourné son dernier long-métrage juste à côté de l’arrivée du Parcours du Cinéma sur un grand parking commercial. Sans oublier Claude Chabrol qui tourna aux Marines de Gassin « Les Biches » avec Jean-Louis Trintignant…

 

Contact : Sandrine Delahaye 04 94 69 26 30

filmduvar@orange.fr

13/06/2011

18 juin - Soirée hommage à Jean Rollin au Mercury

cinéma, Jean Rollin

Les associations Regard Indépendant et Les Méduses vous proposent une soirée en hommage au réalisateur Jean Rollin, récemment disparu, le samedi 18 juin au cinéma Mercury – 16 place Garibaldi – Nice. Au programme, deux séances :

  • 19h30 : Le masque de la Méduse (2010 – 75 minutes) son ultime long métrage inédit.

  • 21h30 : La rose de fer (1973 – 76 minutes) l'une de ses œuvres les plus envoûtantes.

Jean Rollin, disparu en décembre dernier, restera l'un des maîtres français du fantastique et de l'érotisme. Contre vent et marées, en marge le plus souvent des circuits traditionnels, il aura creusé sa veine personnelle d'un cinéma onirique, poétique, peuplé de femmes superbes, vampires et mortes vivantes aux voiles diaphanes, de châteaux plongés dans la brume et de cimetières romantiques.

Jean Rollin aura arpenté les territoires du rêve et du cauchemar, au-delà du rideau des choses matérielles, traversant les horloges et les cercueils, traversant le temps, se faisant pour notre plus grand plaisir le guide de ces contrées inconnues et familières.

Après avoir reçu en janvier 2010 le réalisateur, nous avons souhaité lui rendre hommage avec la projection de ce qui restera son dernier film, inédit, variation moderne sur le thème antique du mythe de la Méduse. Le film a été très peu diffusé, destiné à accompagner le premier volume des écrits complets du réalisateur. Nous remercions ici la productrice Anaïs Bertrand d'Insolence Productions qui a permit cette première.

Suivra la projection de l'un de ses films les plus emblématiques, La rose de fer réalisé en 1973. Réunissant la belle Françoise Pascal et le jeune Hugues Quester (sous le pseudonyme de Pierre Dupont), le film s'inspire à la fois d'un poème de Tristan Corbière et de l'univers baudelairien. On y retrouve la quintessence de l'univers de Jean Rollin, traversé de visions surréalistes : cimetière où errent les jeunes amants, locomotive à vapeur, présence diffuse de la mort, plage de Dieppe battue par les vagues.

 

Projections versions numériques

Tarif unique : 5 € la séance. Billetterie Mercury

Renseignements : 06 23 07 83 52

 

cinéma,jean rollin

Le masque de la Méduse (France – 2010 – 75 minutes – Vidéo - couleurs)

Réalisation et scénario de Jean Rollin - Image de Benoit Torti - Musique de Philippe D'Aram - Montage de Janette Kronegger – Production de Anaïs Bertrand - Insolence productions.

Avec : Simone Rollin, Jean-Pierre Bouyxou, Juliette Moreau, Bernard Charnacé,  Marlène Delcambre, Sabine Lenoël, Delphine Montoban, Agnès Pierron, Gabrielle Rollin, Jean Rollin.

 

Méduse a perdu la mémoire, victime d’un sort que lui a jeté sa sœur Euryale. Elle erre dans des lieux dont elle se souvient par bribes et finit par arriver au Théâtre du Grand Guignol, où se cachent Euryale devenue aveugle et Sthéno, la plus jeune des trois gorgones, réduite à l’état animal. Le gardien du Théâtre et le collectionneur vont assister au dernier combat des deux sœurs. Sthéno, seule survivante, recouvre la parole et s’installe dans les sous sols du Cimetière du Père Lachaise. Mais elle s’ennuie et se prend d’amitié pour Cornelius, une jeune promeneuse. "Le masque de la Méduse" est une variation moderne sur le thème antique du mythe de la Méduse.

cinéma,jean rollin

La rose de fer (France – 1973 – 76 minutes – 35 mm – couleurs – projection numérique)

Réalisation et scénario de Jean Rollin - Dialogues de Maurice Lemaître - Photographie de Jean-Jacques Renon - Musique de Pierre Raph - Montage de Michel Patient.

Avec : Françoise Pascal, Hugues Quester (Pierre Dupont), Natalie Perrey, Michel Delesalle, Mireille Dargent ("Dily D'Argent"), Jean Rollin.

 

Deux jeunes gens se rencontrent au cours d'une noce en province, et se donnent rendez-vous le dimanche suivant pour un pique-nique. A la fin de leur promenade, ils entrent dans un gigantesque cimetière, désert à cette heure. Trouvant un caveau abandonné, ils y descendent et font l'amour. Quand ils ressortent, la nuit est tombée, le cimetière est maintenant menaçant et peuplé d'ombres terrifiantes...


Photographies : Insolence production et Hattori Hanzo

12/06/2011

17 juin - Interdit au Liban

Interdit-Liban-Home.jpg

 

Vendredi 17 juin 2011 au cinéma Mercury, l’association Héliotrope en partenariat avec l’association Cinéma Sans Frontières proposent une soirée de films Libanais. À partir de 19h, seront à découvrir les courts métrages de la jeune création libanaise, inédits en France et dans leur pays. Suivie d’un long métrage documentaire de De Gaulle Eid, lui aussi censuré au Liban.

 

Interdit au Liban ? Censuré ? En entier ou en partie ? Ce genre de terme n’indigne plus la plupart des Libanais. Devenu un processus tout à fait normal, ne pas attaquer la religion, aborder des thèmes sexuels, ou parler politique conflictuelle de guerre… quelques rares sujets qui n’atteindront jamais le grand public. Alors que nous voyons à la télévision Libanaise des vidéos clips explicitement érotisés, des discours politiques agressifs dans les journaux télévisés et les talkshows, la liberté d’expression cinématographique reste très restreinte. Alors que l’art contribue à l’évolution d’une société, la censure ne fait que la conduire vers l’échéance.

 

Pour plus d'informations sur la programmation, cliquez sur l'image.

10/06/2011

11 juin - Cinénasty spécial Zombies au Mercury

cinénasty, cinéma mercury

 

Pour clôturer cette première saison de Cinenasty, le rendez-vous des cinéphages azuréens, nous vous donnons rendez-vous ce samedi 11 juin 2011 pour une double séance "Zombies".

Au menu, la comédie d'horreur culte Shaun of the dead d'Edgar Wright à 19H40, présenté en vost français et en 35mm, suivi à 21H40 du fameux Braindead de peter Jackson, copie 35mm également.

Un stand de confiseries et des boissons seront mis à disposition dans le hall du cinéma. Les séances sont interdites aux moins de 12 ans.

A noter, la 2ème Zombie Walk de Nice se tiendra ce même jour. Départ de la marche à 17H00 depuis le Monument aux Morts, passage par la prom', Masséna et terminus sur la Place Garibaldi aux alentours de 17H30/18H00.

08/04/2011

8-10 avril - Festival Garbo au Mercury

CSF Garbo.jpg

06/04/2011

7 avril - "The hunter" en soutien aux cinéastes iraniens condamnés

jafar panahi,mohammad rasoulof

Soutien aux deux cinéastes iraniens au Rialto le 7 avril


Les neuf associations niçoises mobilisées en soutien aux cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rasoulof, condamnés à 6 ans de prison par la justice de leur pays pour « participation à des rassemblements et propagande contre le régime » et interdits de tourner pendant vingt ans, poursuivent leur action après le succès du week-end des 7-8 et 9 janvier au cinéma Mercury.

 

Le cinéma Rialto et les associations cinéphiliques de Nice : AdN, Cinéma sans frontières, Amnesty International, Espace communication Lusophone, Héliotrope, Regard indépendant, Les Ouvreurs, Polychrome et Les Méduses, vous proposent une nouvelle séance en soutien aux cinéastes iraniens Jafar Panahi et Mohammad Rousalof emprisonnés en Iran. The Hunter du cinéaste Raffi Pitts sera diffusé le Jeudi 7 avril 2011 à 20h30. La séance sera suivie d'un débat avec le public animé par Térésa (ADN) et Philippe (CSF).

 

The hunter, de Raffi Pitts (Iran, 2010)
Sélection officielle Festival de Berlin
Téhéran, 2009. Ali, récemment libéré de prison est veilleur de nuit dans une usine. Il vit à contretemps de sa femme et de sa fille. Lorsqu’elles disparaissent dans les émeutes qui secouent la ville, Ali devient le chasseur, poursuivant froidement de sa haine un ennemi insaisissable, caché au cœur des villes aussi bien qu’en lui-même.


Contact :

ADN - Association pour la démocratie à Nice

http://www.adn-nice.org

adn@adn-nice.org

06.03.51.28.32 - 04.93.13.49.78


Philippe Serve, Président de CSF

pserve@club-internet.fr

04 93 52 31 29 / 06 64 88 58 15

Cinéma Rialto

4 rue de Rivoli-Nice

Tarifs habituels : 6€ réduit et 7,50 € plein

22/03/2011

25 mars - Memory lane au Mercury

Vendredi 25 mars 2011 – 20h30. Cinéma Mercury, 16 Place Garibaldi - Nice

Cinéma sans frontières propose Memory Lane, un film de Mikhaël Hers suivi d'un débat animé par Josiane Scoleri.

cinéma sans frontières,mickael hers

France - 2010 - 1h38

 

Août, Hauts de Seine, dans la banlieue Sud-Ouest de Paris, sept amis de 25 ans se retrouvent plus ou moins "fortuitement" à passer quelques jours dans cette ville qui les a vus grandir.

 

« Mikhaël Hers est le plus grand cinéaste français de demain. »

Luc Moullet

 

« Voilà, il faut voir Memory Lane, il faut voir les bretelles de la robe d'été de Christelle, la façon dont Rapahël se tient, terrorisé d'angoisse quand il doit garder la fillette, la marche à l'aurore sur les rails, Céline et Muriel partager une cigarette sur le canapé familial, les yeux pétillants de Marie Rivière et le soleil dans les marronniers. »

Sur Inisfree

 

« [...] mais il y a quelque chose d’un peu narusien dans son film, expliquant les mêmes commentaires que jadis à propos de Naruse: c’est modeste, discret, en demi-teinte... Sauf que ça doit être pensé positivement et non comme une limitation à l'éloge. Surtout quand on sait que c'est justement par la modulation et le non-dit (autrement plus fécond que le sur-texte à la Desplechin) que l'on peut saisir au mieux la douloureuse sensation du temps, de celui qui, comme ici, vous file entre les doigts... » 

Sur  Baloonatic

 

« Une justesse d’émotion, sans aucune sensiblerie, rythmée par les sonorités mélodieuses de David Sztanke et de son groupe Tahiti Boy and The Palmtree Family. Les musiques minimalistes qui accompagnent, au fil des journées, l’histoire de vie de ces sept amis font de Memory Lane, une œuvre de cinéma d’une mélancolie rare, délicate et cristalline. »

Sur  Vivons curieux

 

« C'est peut-être le plus beau film français de l'année. L'un des plus sensibles assurément. Un film  discret, tout en creux, dans lequel on aurait pu vivre, dans lequel on aurait pu respirer. Un film qui nous habite autant qu'on l'habite. Un film important. Un film intime. Un film à soi, comme on le dirait volontiers d'un disque. Ses protagonistes pourraient être nos proches. Son humeur, douce et mélancolique, fait écho à celle qui parfois (je l'espère) se glisse en ces pages. »

Sur  7 and 7 is

 

Entrées : 7,50 € (non adhérents) - 5,00 € (adhérents CSF et Cinémathèque).

http://cinemasansfrontieres.free.fr
Contact mail CSF : cinemasansfrontieres@free.fr
Contact téléphonique CSF : 04 93 52 31 29 / 06 64 88 58 15
Contact téléphonique Mercury : 08 92 68 81 06

06/03/2011

19 mars - Journée de formation - information autour du super 8

Regard Indépendant lance la production associative d'une nouvelle série de courts métrages en super 8 à Nice. Comme chaque année, la collection s'organise autour d'un thème. En 2011 ce sera : Oui. Les films seront réalisés en super 8 noir et blanc ou couleur sur le principe du « tourné-monté ». L’objectif de cette opération est d’encourager la création locale à travers l'utilisation d'un format original dans un dispositif léger et économique.

Regard Indépendant, super 8, court métrage

La collection est ouverte à tout réalisateur débutant ou confirmé. Seule condition : être membre de l'association en 2011. Chaque réalisateur sélectionné reçoit une bobine de pellicule super 8 destinée à la réalisation d’un court métrage autour du thème proposé. L'association prend en charge l’achat de la pellicule et son traitement. Les films finalisés seront inscrits au Short Film Corner lors du festival de Cannes 2012. L'association met à disposition ses moyens propres pour le tournage.

 

La première des films de la collection Oui aura lieu au cours des 13emes Rencontres Cinéma et Vidéo à Nice qui se tiendront en novembre 2011. L'association organisera la diffusion de la collection lors de ses manifestations ainsi qu'une édition en DVD et la mise en ligne sur notre espace Motionmaker sur Dailymotion : http://www.dailymotion.com/regardindependant

 

Pour bien préparer cet événement, une journée de formation autour du super 8 vous est proposée le samedi 19 mars 2011 au MUSEAAV (16 bis place Garibaldi - Nice).

Horaires : 9h30/12h30 et 14h00/16h30. Au programme : le principe de la collection / La revue du contrat et du règlement / Le maniement de la caméra avec exercices pratiques / Le principe du tourné-monté et la préparation du tournage / Retour d'expérience des tournages précédents. Animateurs : Andrea Staerke, Xavier Ladjointe et Vincent Jourdan. Repas pris en commun (facultatif) – participation aux frais : 10 €

Pour participer, il faut simplement avoir envie de venir et être à jour de ses cotisations 2011. Il n'est pas nécessaire de participer à la collection 2011 pour suivre la formation. Ils est recommandé de suivre la formation pour ceux qui souhaitent participer à la collection.

Inscriptions et contact :

Regard Indépendant

Vincent Jourdan, président

06 23 07 83 52

regardindependant@gmail.com

www.regardindependant.com

05/03/2011

9 mars - Le nouveau film de Manoel De Oliveira au Mercury

L’étrange affaire d’Angelica, Sélection officielle 2010 « Un Certain Regard », sera présentée en avant-première et en exclusivité au Cinéma Mercury mercredi 9 mars à 20 h 00. Diffusion en présence de Geneviève Pons-Cailloux, responsable de la sélection officielle « Un Certain Regard ».

Oliveira.jpg

L’Etrange affaire d’Angélica de son titre original O Estranho Caso de Angélica, est le dernier film du plus grand réalisateur portugais de tous les temps, Manoel de Oliveira, âgé de 102 ans. Cette coproduction franco-espagnole-portugaise-brésilienne présente un casting comprenant certains des meilleurs comédiens lusophones du moment : Pilar López de Ayala, Ricardo Trepa, Filipe Vargas…

 

Une nuit, Isaac, jeune photographe et locataire de la pension de Dona Rosa à Régua, est appelé d’urgence par une riche famille afin de faire le dernier portrait de leur fille Angélica, une jeune femme morte juste après son mariage.

Dans la maison en deuil, Isaac découvre Angélica et reste sidéré par sa beauté. Lorsqu’il porte à son oeil l’objectif de son appareil photo, la jeune femme semble reprendre vie, pour lui seul. Dès lors, Isaac tombe instantanément amoureux d’elle.

 

Cinéma Mercury - Cinéma départemental - 16 place Garibaldi à Nice

3 salles d’une capacité de 84, 53 et 37 places - Tarifs : 7,50 € - réduit 5 €

04/03/2011

7 mars - Ciné-café : les hommes préfèrent les brunes

Le Ciné Café de Nice rendra hommage en images à Annie Girardot (beaucoup) et à Jane Russell (un peu) disparues ces derniers jours. L’occasion d’évoquer un phénomène parfois étrange : le rôle d’incarnation de toute une époque dévolu à certaines actrices.

Russel.jpg

L’assemblée commentera également les palmarès de la nuit des Césars et de la cérémonie des Oscars 2011.
Comme le veut la tradition du Ciné-Café les participants confronteront enfin leurs analyses sur les films actuellement à l’affiche dans les salles de notre ville.

Lundi 7 mars (19h00 – 22h00)
Brasserie Félix Faure

Entrée : une consommation (obligatoire)

Sortie : un repas convivial (facultatif)

 

Contact : 06.78.24.63.79.

14/02/2011

15 février - Une soirée c'est trop court !

image.jpg

Mardi 15 février au cinéma Rialto (4, rue de Rivoli - Nice) à 20h00, Une soirée c’est trop court propose une sélection de courts métrages français Spéciale Films de filles.

Les filles en voient de toutes les couleurs : éconduites, ignorées, menacées, par les garçons. Les cinéastes de tous âges, filles ou garçons, s’en inspirent : avec humour, tendresse ou cruauté. Au lendemain de la St Valentin, à quoi rêvent-elles ? 

Amorce de réponse en 6 films, de la nouvelle vague de Godard au César 2010 du meilleur court métrage, C’est gratuit pour les filles de Claire Burger et Marie Amachoukeli. A découvrir un film en course pour les Césars 2011, Une pute et un poussin (cérémonie le 25 février 2011), et pour clore le programme, une comédie noire d’animation, Yulia

Une soirée concoctée par l’association Héliotrope, organisatrice du festival du court métrage de Nice, une petite mise en bouche en attendant le 11ème Un festival c’est trop court du 18 au 23 octobre 2011.

Tarifs
5,50 € (tarif normal)
4,50 € (tarif réduit : étudiants, demandeurs d’emploi, moins
de 16 ans, + 65 ans)
Gratuit pour les adhérents Héliotrope

12/02/2011

Cinémator 2011 : appel à films

Cinémator, court métrage

Le festival Cinémator lance un appel à films pour son édition du 26 et 17 mars qui se tiendra à Carros. Inscrivez vos courst-métrages en consultant leur informations en ligne : SITE.